• Transit de Vénus 6 juin 2012

          Avec Pierre (un de mes camarades de jeux)  Pierre et Patricknous avons  opté pour une nuit dans les montagnes à vaches pour observer notre second transit de Vénus devant le Soleil.

       Nous avions déjà observé et photographié le premier en juin 2004 depuis les terrasses du Pic du Midi (vous pouvez voir toute cette aventure et mes images de ce transit en cliquant sur ce lien PatmulAstro)

     Nous ne voulions pas rater ce nouveau rendez vous, sachant que nous n’avons aucune chance d’assister au prochain qui se déroulera en 2117.

     

     

     

       Pour mettre toutes les chances de notre coté, et surtout pour tenter d’avoir le plus de temps possible d’observation, nous avons décidé de prendre de l’altitude pour cette observation. Depuis un moment Pierre voulait que l’on monte observer à Lazerque 1350m d’altitude, vue sur la plaine et horizon nord – est garanti.

     

    nuages du soir3     Donc le 25 Mai nous partons en repérage, pour voir si nous pouvons monter avec la PatAstroMobil jusqu’en haut. Pas de souci, nous en profitons même pour monter jusqu’au pic de Lescuret (à pied bien sur…).

     

    Deux constats, pas de vache et les asphodèles commencent seulement à s’ouvrir. Ce qui sera bien différent à notre retour.

     

    asphodelles2

     

      Le 5 juin vers 14h30 je passe chercher Pierre et chargés de nos instruments, nos duvets et d’un ravitaillement à faire pleurer nos cardiologues respectifs nous prenons la route, direction Lazerque. Le fourgon montera sans problème les 15 Km de piste forestière séparant Arudy du point d’observation que nous avions choisi.

     

     

     

    paysage2paysage1

     

         apres le repas

     

      asphodelles gros planA peine arrivé Pierre commence par délimiter le parc à buffle et pose la cl ôture…. Et oui, si depuis notre dernière visite de repérage, les asphodèles se sont ouvertes, les estivantes cornues ont pris leurs quartiers d’été. Il nous a donc fallu protéger notre campement, mais surtout notre matériel d’un éventuel excès de curiosité maladroit de nos voisines.

     

     

     

    instalation du poste

     

    Une fois installés, assez confortablement il faut le dire, nous profitons du paysage avec vue imprenable sur la plaine et Pau (aux jumelles, on voit même la coupole de Pierre)...

     

    Pau vu de Lazerque

     

    ...sur les montagnes et sur le Pic du Midi de Bigorre.

     

    Pic du Midimateriel pierremateriel patrick

     

       Le matériel est installé et pour patienter nous cassons une petite croûte (pas de photos, nous étions vraiment trop occupés et il y a des choses avec lesquelles on ne plaisante pas) Apéro au côte du Rhône, chips et chorizo, soupe de légumes, saucisses confites lentilles, fromage et café accompagnés de madeleines espagnoles…. Ha ! Ben, faut ce qu’il faut pour tenir la nuit.

     

    cousin

     

    Pendant ce temps un cousin tombe amoureux de mon pied photo et les nuages éclairés par le couchant se donnent en spectacle.

     

    nuages du soirs

     

    crepuscule

     

     La nuit arrivée nous observons un peu Saturne, M13, M4...

     

    M4 Antares2 ...en attendant la sortie de la Lune qui joue à cache-cache avec les nuages.

     

    reglage sur la lune

     

    Puis nous passons très vite, après avoir verrouillé nos réglage pour le transit, à d’autres prises de vues plus esthétiques qu’astronomiques.

     

      scorpion nuages et lune

     

      

     

    reglage sur la lune2

     

      Nous nous couchons vers 1heure du matin en programmant le réveil pour 4h45. Je ferais une petite sortie vers 2h30 pour chasser nos voisines cornues un peu curieuses, craignant pour le matos resté en station à l’extérieur.

     

    materiel patrick2telescop pierre

     

     

     

     

     

    lever de solA l’heure prévue nous nous levons et là, nous sommes un peu dépités par le spectacle, même si les nuages peuvent être propices à la réalisation de belles photos, nous, nous réalisons que l’observation du transit est largement compromise, et que notre pari de prendre de l’altitude et de passer une nuit dehors ne serra pas forcement le meilleur choix.

     

     

     

        Donc, en attendant on se prend un bon petit casse croûte (café au lait, brioche) pour patienter tout en scrutant le ciel au jumelles dans le 60° NE dans l’espoir d’entrevoir quelque chose et en tirant le portait de la lune quipart se coucher.

     

    lune du matin

     

      Puis Pierre déclare «  je crois que c’est le Soleil que l’on voit entre les nuages » ; J’attrape le D80 équipé du 18/200 je pointe, et je shoote. Effectivement, c’est bien lui.

     

    cachecache solaire

     

      L’image est un peu saturée, je pousse la vitesse au max 4000ème et je shoote à nouveau, contrôle rapide sur l’écran de l’appareil, oui, Vénus est bien visible mais vu l’heure, on est  pas loin du 3ème contact.

     

    transite1

     

    J’oublie tous les préparatifs, et je mitraille comme pour un rayon vert.

     

    transite2transite3transite4

     

    transite6transite9

     

    Mais déjà le haut du Soleil disparaît dans les nuages entraînant Vénus avec lui. C’est terminé pour nous, il ne nous reste plus qu’à ranger le matériel et à reprendre le chemin du retour, avec, je dois l’avouer, un certain sentiment de fierté d’avoir réussi à photographier les deux seuls passages devant le Soleil que Vénus nous aura offert pendant notre courte vie.

     

     

     

    Rendez vous le 9 mai 2016 pour le transit de Mercure

    « 07/05/2012 soleil du jourLe printemps dans notre jardin »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :